Licence

Cycle Licence

 

CET : Certificat d’Études Théologiques

DUET : Diplôme Universitaire d’Études Théologiques

Baccalauréat canonique (Langues anciennes non exigées)

Licence libre en Théologie (avec les langues anciennes)

Toujours en lien avec la Faculté de l’Institut Catholique de Toulouse, l’ATPA propose aux étudiants ayant validé Théobases de poursuivre leurs parcours vers la Licence de Théologie.

Ce cycle comporte six années d’études :

CET (2 ans), puis DUET (2 ans), et Licence (2 ans). Le programme se renouvelle entièrement chaque année, suivant un cycle de six ans. Chaque année est organisée autour d’un thème majeur et permet d’obtenir 30 crédits.

Les cours ont lieu le mercredi ou le jeudi pour les langues bibliques, et le vendredi de 9h à 16h30 à Bayonne, Dax ou Pau pour les cours de théologie assurés par les enseignants de l’ATPA. Le programme inclut aussi pendant l’année 6 samedis à Pau et 2 cours de 2 jours consécutifs, vendredi-samedi à Dax, assurés par des enseignants invités.

 

Il faut valider chacun des enseignements suivis pour avoir les crédits requis. Cela demande :

  • l’assiduité aux enseignements choisis (absence à un cours motivée et compensée par un travail personnel de rattrapage)
  • un travail personnel supervisé par l’enseignant par un contrôle écrit ou oral, ou bien par un travail écrit de validation (TEV) de 5 pages (ou 12 500 signes).
  • Ces TEV sont l’occasion pour l’étudiant de mettre en oeuvre la méthodologie nécessaire à la rédaction des devoirs de 10 pages (TEC) et du devoir long de fin de cycle (TEL)

 

Le Certificat d’Études Théologiques (C.E.T.) peut s’obtenir en 2 ans après avoir :

  • obtenu 60 crédits (ECTS)
  • rédigé 3 travaux écrits de validation (TEV) choisis dans les 4 matières principales (exégèse, théologie dogmatique et fondamentale, sacrements, morale)
  • rédigé un devoir court (TEC I ) de 10 pages (25 000 signes) portant sur l’un de ces enseignements. L’étudiant reçoit 3 ECTS par devoir court (TEC)

 

Le Diplôme Universitaire d’Études Théologiques, (DUET) peut s’obtenir 2 ans après le CET. Pour le valider et obtenir les crédits requis (120 crédits ECTS soit 60 nouveaux crédits ECTS) il sera demandé :

  • 3 nouveaux écrits de validation (TEV) de 5 pages (ou 12 500 signes).
  • La rédaction d’un deuxième devoir court (TEC II) de 10 pages (25 000 signes) portant sur un autre enseignement principal.

 

Le baccalauréat canonique pourra être décerné par l’Institut Catholique de Toulouse après 2 années supplémentaires de cours.  

Il sera demandé :

  • La validation des cours suivis pendant ces 2 années pour obtenir l’ensemble des crédits requis (60 nouveaux crédits ECTS).

La somme des 180 ECTS obtenus pendant tout le cursus comprendra obligatoirement 40 ECTS en théologie dogmatique et fondamentale, 24 crédits en exégèse, 16 ECTS en théologie sacramentaire, 10 ECTS en histoire et patristique, 10 ECTS en théologie morale et spirituelle, 8 ECTS en philosophie, 8 ECTS en langues bibliques (hébreu et grec), 4 ECTS en droit canonique.

  • La rédaction de 3 nouveaux devoirs de 5 pages (TEV)
  • La rédaction d’1 devoir long (TEL) de 30 pages (75 000 signes), qui doit favoriser l’approfondissent d’une question selon la méthodologie de la discipline choisie. L’étudiant obtient 6 ECTS
  • La soutenance orale d’un examen de synthèse consistant en un élargissement de la question traitée dans le TEL, intégrant de façon organique trois approches des grandes disciplines du parcours. Cet examen soutenu devant deux enseignants, l’un de l’ATPA et l’autre de l’Institut Catholique de Toulouse permet à l’étudiant de manifester l’appropriation de l’ensemble du parcours suivi.

 

Il n’est pas nécessaire de valider des cours en langues bibliques pour obtenir la licence libre en théologie.

 

Deux salles d’études sont mises à la disposition des étudiants pour leur permettre de travailler entre les cours, seuls ou en groupe : à la Maison diocésaine de Bayonne avec une bibliothèque propre à l’ATPA ; à Dax dans la proximité de la bibliothèque diocésaine.

Pour avoir de plus amples renseignements sur ce cycle, les validations et les enseignements proposés, se reporter au livret disponible au secrétariat de l’ATPA.

Début des cours : 2 octobre 2019

 

A Pau, au Centre Diocésain du Béarn :

 

  • Grec biblique II

Catherine-Putz-vignette-atpa-prof prof atpa théologie études

Mme Catherine PUTZ                                                                                              24h / 4 ECTS

12 Jeudis de 14h30 à 16h30

3-17 octobre, 7-21 novembre, 5-19 décembre 2019, 9-23 janvier, 13 février, 5-19 mars, 2 avril 2020

Pour étudier le Nouveau Testament, il est bon de pouvoir le lire dans la langue dans laquelle il a été écrit. Dans la continuité de l’année de grec I, le grec II permettra l’apprentissage systématique de cette langue, de sa structure, de sa grammaire et de son vocabulaire. Les notions sont introduites progressivement et les répétitions fréquentes. On donnera plus de place aux problèmes de traduction et à une appropriation de méthodes de lecture menant à l’exégèse.

 

 

  • Théologique trinitaire II

Bruno-Gautier-atpa-professeur-théologie bruno gautier théologie ict études pau dax bayonne

Abbé Bruno GAUTIER .                                                                                              24h/ 4 ECTS

4 Samedis 9h-12h ; 13h30-16h30

19 octobre, 16 novembre, 14 décembre 2019, 11 janvier 2020

Le cours traite de Dieu, tel qu’il s’est révélé en Jésus-Christ : Dieu Trinité. Dieu comme mystère de communion, Dieu comme amour. Le cours contemple, dans ses grands traits, le déploiement de la Révélation trinitaire dans l’histoire du peuple de Dieu depuis la synthèse de saint Thomas d’Aquin jusqu’à aujourd’hui. Il cherche aussi à opérer un discernement, à travers l’exposé des diverses théories trinitaires, entre ce qui appartient en propre à la Révélation en Jésus-Christ, et ce qui n’en fait pas partie.

 

 

 

 

  • Droit du mariage

Abbé Benoît MERLY .                                               12h/ 2 ECTS

4 vendredis 9h-12h

11-18 octobre, 15 novembre, 13 décembre 2019

« « C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère pour s’attacher à sa femme, et de deux ils deviendront une seule chair. «  Ce mystère est grand ; je veux dire, par rapport au Christ et à l’Eglise. » (Eph. V, 31-32) Cette grandeur du mariage s’insère dans un dessein divin plus large fondant la société humaine sur l’alliance naturelle entre un homme et une femme. Cette alliance a été élevée par le Christ, entre baptisés, à la dignité sacramentelle (c. 1055), introduisant dès lors la réalité naturelle du mariage dans le mystère de la Rédemption. L’Eglise et son Droit ne pouvaient donc se désintéresser du mariage, sous son aspect sacramentel, afin d’en assurer la convenable réalisation et protéger l’union des époux et la dignité du sacrement, mais aussi sous son aspect naturel, qui sous-tend l’existence du sacrement. Ces deux points, qui forment le titre VII du livre IV du Code de Droit canonique, seront l’objet de notre étude.

 

 

 

 

 

  • Ethique de la vie

L.-M.-Rineau-prof-atpa atpa louis marie rineau théologie professeur

Abbé Louis-Marie RINEAU                                                                                     12 h / 2 ECTS

4 Vendredis de 13h30 à 16h30

11-18 octobre, 15 novembre, 13 décembre 2019

Comment la foi chrétienne conçoit-elle la vie, humaine notamment ? Cette approche rejoint-elle celle des philosophes ? Ce cours se propose de répondre d’abord à cette double question, avant d’exposer les grandes lignes de l’éthique qui découle de cette conception chrétienne de la vie. Cette perspective permettra de dégager des éléments de discernement en matière de bioéthique, sans oublier pour autant d’autres dimensions de la morale de la vie qui sont parfois négligées.

 

 

 

 

  • Qu’est-ce que la théologie: nature, finalités et modalités de la connaissance théologique

Père Henry DONNEAUD                                                                                          12h / 2 ECTS

2 samedis  9h-12h ; 13h30 – 16h30

14 et 28 mars 2020

Dans le but d’initier les étudiants à la pratique de la théologie, le cours s’attachera d’abord à définir la nature, les conditions et les raisons d’être de la connaissance théologique. Une mise en perspective historique aidera à situer l’intelligence de la foi dans la pratique concrète et multiforme du « service de la Parole » (Ac 6, 4) au sein de la mission de l’Eglise. Une approche méthodologique permettra enfin de préciser les règles et modes de procéder d’une investigation théologique à la fois scientifique et croyante, inventive et fidèle.

 

 

 

A Bayonne, à la Maison Diocésaine :

 

 

  • Hébreu II

Mme Aline DOYARÇABAL                                                                                         24h / 4 ECTS

12 mercredis de 13h30 – 15h30

2-16 octobre, 6 – 20 novembre, 4-18 décembre 2019,  8-22 janvier, 12 février, 4-18 mars, 1er avril 2020.

Dans la suite de la première année, approfondissement de la syntaxe à travers l’étude de textes (Genèse, Exode). Initiation à la méthode et aux problèmes rencontrés lors des traductions.

 

 

  • Paul et les Actes

Père-Michel-Garat

Père Michel GARAT                                                                                                 24h / 4 ECTS

8 Vendredis  9h-12h

8-22 novembre, 6 -20 décembre 2019, 10 janvier, 14 février, 13-20 mars 2020

Les lettres de Saint Paul sont les premiers témoins écrits de la Bonne Nouvelle, qu’il appelle « mon évangile ». Paul converti a reçu la noble mission de porter cette Bonne nouvelle au loin, auprès de ses coreligionnaires de la diaspora mais aussi auprès des païens imprégnés d’un idéal de vie élevé, forgé par les courants philosophiques grecs comme le stoïcisme ou déjà coloré du monothéisme enseigné dans les synagogues du pourtour de la Méditerranée, dans l’Empire Romain. Quel est cet « apôtre » au parcours unique ? Quel est l’évangile qu’il enseigne ? Est-il en rupture ou en continuité avec la Torah, ou avec le message diffusé par les apôtres de la première heure? Nous apprendrons à découvrir le monde de Paul, (1) par les lettres authentiques ; (2) en suivant la « trajectoire » paulinienne à travers les écrits issus de son école ; et (3) à partir de la grande fresque historique de la première église retracée par Luc dans les Actes. Nous aborderons l’approche du monde paulinien en donnant priorité aux textes bibliques eux-mêmes, à l’aide « d’outils appropriés », de règles de lecture, et si possible à l’aide de travaux dirigés intégrés au cours.

 

 

  • Baptême et confirmation

Père Jean-René PREDAIGNE                                                                             24h / 4 ECTS

8 Vendredis  13h30 à 16h30

8-22 novembre, 6-20 décembre 2019, 10 janvier, 14 février, 13-20 mars 2020

« On ne naît pas chrétien, on le devient »

D’où vient le rite du baptême ? Quelle est sa portée symbolique ? Quelle relation instaure-t-il avec le Christ ? Quelle est la place et la grâce propre de la confirmation ? Qu’en est-il des différentes théologies de la confirmation ? On ne pourra répondre de ces questions qu’en tenant compte de l’unité interne des trois sacrements de l’initiation chrétienne.

Le cours se propose d’ouvrir à une intelligence du baptême et de la confirmation, de leurs composantes majeures dans une perspective à la fois biblique, historique, théologique et pastorale.

 

 

 

 

A Dax, à l’Arrayade :

 

 

  • Un peuple sacerdotal: la relation entre sacerdoce baptismal et sacerdoce ministériel

Père François DAGUET                                                                                              12h / 2 ECTS

Vendredi 4 et samedi 5 octobre 2019 : de 9h à 12h et de 13h30 à 16h30

Le concile Vatican II a offert une nouvelle présentation du mystère de l’Eglise, usant spécialement de l’image du peuple de Dieu. Celle-ci conduit à mieux préciser le statut des différents états de vie dans l’Eglise : des laïcs, des ministres ordonnés et des religieux. Le renouveau ecclésiologique a ainsi permis de clarifier la doctrine jusqu’alors incertaine des états de vie et des relations entre ceux-ci. La relation entre sacerdoce baptismal et sacerdoce ministériel sera étudiée à la lumière de la situation de l’Eglise dans le monde.

 

 

 

  • Méthodologie

Catherine-Putz-vignette-atpa-prof prof atpa théologie études

Mme Catherine PUTZ                                                                                    6h / 1 ECTS

Vendredi 31 janvier 2020  :  9h30-12h30 ; 13h30-16h30

S’engager et suivre un parcours de théologie nécessite de la part de l’étudiant la maîtrise de savoir-faire tels que définir une problématique, argumenter, construire un travail écrit ou un oral, lire méthodiquement un texte, présenter une bibliographie, citer un document … Cette journée a pour objectif de fournir quelques-uns des outils méthodologiques indispensables. Elle articulera apports théoriques et exercices pratiques plus directement orientés vers l’exégèse (étude de la Bible).

 

 

  • John Henry Newman

Abbé Grégory WOIMBEE                                                                                        6h / 1 ECTS

Vendredi 24 et samedi 25 janvier 2020 : 9-12h ;  13h30-16h30

Le signe caractéristique d’un grand maître dans l’Église est qu’il enseigne non pas seulement par ses idées et ses paroles, mais aussi par sa vie, car en lui pensée et vie se compénètrent et se déterminent mutuellement. Si cela est vrai, Newman appartient en vérité au nombre des grands maîtres de l’Église car il touche notre cœur et illumine notre intelligence » (J. Ratzinger). C’est ce que ce cours se propose de faire découvrir en explorant quelques-unes des facettes de cette attachante figure, dont la canonisation est désormais imminente.

 

 

 

  • La philosophie du vivant

Marc-Conturie-2. prof atpa théologie

Mr Marc CONTURIE                                                                                             12h / 2 ECTS

4 Vendredis de  9h à 12h

27 mars, 3 et 17 avril, 15 mai 2020

Le vivant est un objet privilégié de la philosophie de la nature. Bien que la biologie soit une science relativement récente, qui ne s’émancipe vraiment qu’aux XVIIIème et XIXème siècles (avec Buffon et Lamarck, par exemple), on peut en faire remonter les prémices à l’Antiquité, avec Aristote en particulier. La philosophie du vivant se distingue cependant de cette science. Elle n’entre pas, en général, dans l’analyse et la classification des espèces, mais s’attache d’abord à identifier ce qui constitue le vivant comme tel, cette catégorie englobant les manifestations les plus élémentaires de la vie, jusqu’aux plus complexes chez l’homme. On peut même prolonger métaphysiquement de telles observations en les appliquant par analogie à la vie des anges et à celle de Dieu, comme le fait saint Thomas d’Aquin. La philosophie du vivant s’intéresse en outre à la méthode scientifique des biologistes, aux enjeux éthiques qu’entraîne le rapport technique de l’homme à la vie, ou encore à l’évolution des espèces et aux théories qui en ont été proposées. Certains ouvrages contemporains (de Georges Canguilhem, François Jacob, André Pichot, mais aussi Etienne Gilson) traitant de l’histoire de la connaissance du vivant sont à ce sujet incontournables. Mais il est sûr aussi que plusieurs textes proprement philosophiques d’auteurs modernes (R. Descartes, E. Kant, H. Bergson) ayant précisément traité du vivant seront étudiés. Nous espérons donner ainsi, en douze heures, une vision générale des controverses, mais aussi des acquis objectifs, de la philosophie du vivant

 

 

 

  • Les Pères des IIIe et IV siècles

Isabelle-POMMEL-3 atpa théologie directrice

Mme Isabelle POMMEL                                                                                         12h / 2 ECTS

4 Vendredis de 13h30 à 16h30

27 mars, 3 et 17 avril, 15 mai 2020

Aux IIIe et IVe siècles, l’Église est secouée par des vagues successives de persécutions et de graves crises internes. Période fondatrice où les Pères de cette époque se sont montrés les hérauts d’un christianisme ardent et missionnaire, sans éluder les problèmes politiques et sociaux. Pour le IIIe siècle, nous étudierons Origène, Tertullien et Cyprien de Cathage ; pour la première moitié du IVe siècle, Athanase d’Alexandrie et Hilaire de Poitiers. Les Pères de la 2e moitié du IVe siècle et du Ve siècle seront étudiés lors d’un prochain cours..

 

 

 

 

 

 

 

 

Agenda 2019-2020

 

Réunions diverses :

 

Journée de rentrée  (Bayonne)

Samedi 28 septembre 2019 de 9h30 à 15h30

 

Début des cours

2 octobre 2019 en cycle de Licence et 12 octobre 2019 en Théobases

 

Réunions des enseignants (Bayonne)

Premier bilan de rentrée  : jeudi 17 octobre 2019 de 9h30 à 14h

Conseil d’études de mi-année : jeudi 13 février 2020 de 10h à 12h

Réunion bilan de fin d’année : vendredi 19juin 2020 de 14h à 16h

 

Conseil d’administration de l’ATPA ( Bayonne)

Jeudi 13 février 2020 de 14h à 16h

Vendredi 19 juin 2020 de 17h à 18h

 

Assemblée Générale (Bayonne)

vendredi  13 mars 2020  de 17h à 18h

 

Soirée de fin d’année de l’ATPA

Vendredi 19 juin 2020   de 18h à 21h

Messe et buffet dans le patio de la Maison diocésaine de Bayonne